Pourquoi traiter l’animal comme une personne ?

Un de mes amis-lecteurs me dit : "Je n'aime pas trop ton insistance à considérer les animaux comme des personnes, cela me fait trop penser à l'anthropomorphisme et ce n'est pas le cas, il me semble." Et de citer Cédric Sapin-Defour : « Considérer les animaux dans leur originalité, leur unicité et non comme le prolongement de nous-mêmes, c’est la moindre des choses. »

Effectivement, le premier chapitre de mon essai est intitulé : « La personne de l’apprenant cheval ». J’y développe abondamment ce thème que j’étends à tout animal. Pourquoi ?

La réponse est pour partie dans l’introduction lorsque je préconise pour la première fois une relation de sujet à sujet et que je commente : « Un excellent moyen pour cela est de remplacer le terme sujet par celui de personne. Il ne s’agit pas de "faire de l’anthropomorphisme'' (restons objectifs, nos réalités sont différentes) mais de créer un état d’esprit nouveau prenant en compte la dignité animale et reconnaissant l’égalité entre les êtres vivants. Il en résulte un rapport de personne à personne, expression de la considération que nous portons à l’animal, qui s’exprime par le respect et la bienveillance mais aussi par l’écoute qui va nous permettre non seulement d’adapter notre pédagogie à sa personnalité mais aussi de donner du sens à nos « signes ».

Loïs-Fiona_Appel.jpg, janv. 2023

Loïs appelle Fiona (la jument) comme si elle s'adressait à une amie

Autre raison, outre les arguments invoqués dans ce premier chapitre, il y a deux autres raisons pratiques. La première est qu’en expliquant à son cheval le déroulement de l’action en cours et en commentant ses réactions (comme s’il s’adressait à une personne), le cavalier a une vision beaucoup plus claire de ce qu’il lui demande car ce faisant, il s’explique à lui-même ce qu’il fait. Second avantage, il perd ses appréhensions, souvent inconscientes (en particulier dans le travail à pied) et gagne en sérénité comme en lucidité car cette manière de faire fait tomber les barrières.

Ajouter un commentaire

Les champs suivis d'un * sont obligatoires

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page

À propos d'éducations bienveillantes par Stéphane Bigo © 2023-2024 Tous droits réservés
Propulsé par Dotclear le contenu de www.stephanebigo.com est sous licence Creative Commons – Mentions légales
Conception et réalisation : Gérard Barré